Historique

Naissance du jumelage

En 1963, le chancelier Adenauer et le Président De Gaulle ont signé le traité de coopération franco-allemand. Celui-ci a favorisé les jumelages entre les communes, afin de traduire dans les faits la volonté de bâtir la paix en Europe.

Le jumelage entre la commune de Birkendorf et le SIVOM de Machecoul a été officiellement créé le 8 septembre 1973. Le SIVOM comprenait les communes de Fresnay, La Marne, Machecoul, Paulx, St Etienne, St Mars et St Même. Son président, Robert Girard, et l’ensemble des maires, cherchaient une ville jumelée non loin de la frontière française. De son côté, Eugen Kaiser, maire de Birkendorf, était intéressé par un jumelage pour sa commune. Il prit contact avec les responsables d’un jumelage, alors en fonctionnement, celui de la  ville de Waldshut (jumelée avec Blois).
Par l’intermédiaire du professeur Boppel, une délégation française fut accueillie le 14 juillet 1972 pour visiter trois communes « intéressées » par un jumelage : Klettgau, Grafenhausen et Birkendorf. Celle-ci sut se montrer la plus convaincante dès les premiers entretiens.
Depuis sa naissance, le jumelage a connu des modifications. Dès les origines, il a eu une vocation intercommunale, du côté français. Celle-ci s’est renforcée lors de la réforme des communes en Allemagne. Depuis 1977, le jumelage allemand s’est étendu à la « grande commune » d’Ühlingen-Birkendorf qui comprend 6 autres localités : Berau, Brenden, Riedern am Wald, Untermettingen, Obermettingen et Hürrlingen. L’intercommunalité de la région de Machecoul, s'est également agrandit avec le rattachement de la commune de Bourgneuf en Retz.
Au départ, les échanges étaient hésitants et concernaient surtout les scolaires. Afin d’augmenter l’efficacité des rencontres entre la Région de MACHECOUL et ÜHLINGEN-BIRKENDORF, le comité de jumelage  et le Freundeskreis (cercles d’amis) fut créé en 1990. Devenue  une association, le comité de jumelage conserve des liens étroits avec l'Intercommunalité de la Région de Machecoul qui le soutient dans de nombreux projets. Le comité français est composé de membres actifs et de membres élus représentants les huit communes de la communautés de communes.

Les présidents actuels des deux comités de jumelage franco – allemands sont Madame Karine EBNER et Monsieur Max GROMANN.